Colmar

Dimanche 26 août 2012

Adieu l’Allemagne, aujourd’hui nous repassons en France ! Petite nostalgie quand même, en repensant à tout ce qu’on a vécu dans ce pays… La matinée sera réservée à la route, bouchons, arrêts sur toutes les aires d’autoroute et essayage de lunettes trois fois trop grandes pour passer le temps, tatouages au stylo sur les bras, musique, chants, tout y passera !
Nous arrivons à Colmar pour le déjeuner. Il se fit à l’hôtel Rapp, on nous dormons. Et, anniversaire oblige, le dessert est un beau gâteau. Comment a-t-on réussi à persuader Chloé de souffler les bougies feu d’artifice, on ne le saura jamais… Nous lui offrons nos cadeaux et Guillaume le sien, un magnifique tee-shirt où on peut lire « Parlez lentement, je suis blonde ». Fou rire général !
L’après-midi, nous visitons Colmar avec une guide heureusement beaucoup plus sympathique que celle de Rotenburg. Elle nous fait passer dans une multitudes d’endroits plus mignons les uns que les autres, et nous explique l’histoire de chaque bâtiment. Elle nous abandonne à la fin de la visite et nous avons le droit de profiter du reste de l’après-midi. Chacun part donc de son côté, achat de souvenirs et visite de magasins sont à l’honneur.
Nous finissons la soirée à l’hôtel, quand même assez fatigués, non sans avoir fait notre réunion bien sûr.

Rothenburg ob der Tauber

Samedi 25 août 2012

Le réveil est encore une fois explosif. Nous partons pour Rothenburg ob der Tauber, Tauber étant le fleuve qui passe sous la ville. Cette ville a de jolis airs moyenâgeux, avec remparts, maisons à pignons et ruelles étroites. Tout est très vert autour et un sentiment de calme y règne. Enfin jusqu’à notre arrivée… Puisque Guillaume n’en rate jamais une, Auguste et lui se mettent à danser devant la fontaine, sous nos yeux amusés mais presque habitués et ceux étonnés des passants. C’est la que nous retrouvons notre guide pour la matinée. Malheureusement, même un faux troubadour jouant des airs « endiablés » sera plus intéressant qu’elle… Guillaume nous propose même de renouveler l’expérience d’une année où le groupe est parti en courant, laissant la guide seule dans la rue ! Bon on va peut-être pas aller jusque là… Bien que son fond antisémite me dérange plus qu’un peu. Parce que oui, les Juifs au Moyen-Age, on les a pas forcé à s’en aller, ils sont partis tout seuls…
Après cette visite où on aura quand même bien rigolé, nous allons déjeuner. Et pendant ce repas où nous redécouvrirons pommes de terre et fruits rouges, Guillaume s’improvisera prof de plomberie ! « Mais quand même, juste une dernière question… C’est quoi la différence entre un lavabo et un évier ? » Après avoir mangé, on nous laisse un temps libre pour faire nos achats. On se cotise pour trouver des cadeaux à tous les adultes, plus à Chloé, qui fête son anniversaire le lendemain. Tandis que je m’émerveille devant un énorme Mr Haribo rempli de bonbons, d’autres touchent à tout et on finit par se faire remarquer, évidemment. C’est aussi le dernier jour pour envoyer nos cartes. Je les écris donc en marchant, c’est pas droit, il y a des fautes mais tant pis ! Et forcément, au moment où je monte dans le bus, je m’aperçois que je ne les ai pas postées… Tant pis pour moi !
Nous prenons la route jusqu’à Heidelberg, où nous logerons au Crowne Plaza. Je me souviendrai, sur une aire d’autoroute où Guillaume avait trouvé une peluche pour sa fille, du « Moi je trouve que je ne gâte pas trop ma fille. Non, j’en suis qu’à 7 cadeaux ! » Ah oui, 7 cadeaux en 5 jours c’est pas mal !
L’après midi sera réservée à la farniente, avec piscine, jacuzzi, sauna et hammam dans le magnifique espace détente de l’hôtel. Malgré une petite « engueulade » avec Guillaume qui nous fit tous redescendre de notre petit nuage, la soirée se passa très bien, avec une petite ballade vers le « Vieux Pont ».

A l’ambassade

Vendredi 24 août 2012

Nous partons de Berlin aujourd’hui pour rejoindre Potsdam, à 25 km au sud. Nous allons visiter la maison de la Conférence de Wansee. Mais avant, Guillaume et Geneviève nous ont préparé une surprise. Avec la venue de François Hollande, nous n’avions pas pu aller à l’ambassade. Du coup, le rendez-vous a été déplacé et avant de partir, nous allons être accueillis par le Secrétaire, l’Ambassadeur étant trop occupé. Applaudissements. Nous arrivons donc à l’Ambassade sous la pluie et entrons. Les pièces sont spacieuses, à dominantes blanches et dorées et tout est impeccable. On nous explique beaucoup de choses sur la diplomatie, les échanges internationaux et autres cours de la Bourse mais j’avoue ne pas y avoir prêté beaucoup d’attention. Nous visitons l’Ambassade en long en large et en travers et finissons dans une salle de conférence où le Secrétaire a répondu à nos questions. Nous repartons ensuite en bus pour Wansee.
La maison est blanche, grande et a des fausses allures de Maison Blanche avec ses colonnes à l’entrée. C’est ici que se sont réunis le 20 janvier 1942 quinze hauts fonctionnaires des ministères et de la SS. Leur objectif ? Trouver un compromis arrangeant à une décision déjà prise, celle de la déportation des Juifs d’Europe vers l’Est et de leur exécution. Le but était de trouver une solution la plus économique possible, en prenant en compte les dépenses, les revenus, les moyens à mettre en place, le personnel à mobiliser etc. Le procès verbal de cette conférence n’a été retrouvé qu’en 1947.
Nous roulons toute l’après-midi jusqu’à Kulmbach, à l’hôtel Achat Plaza. L’ambiance du bus est toujours la même, concours de blagues (gagné par Guillaume), chansons paillardes (apprises par Guillaume) et tournées de M&M’s (fournis par Guillaume)… Mais qu’aurait-on fait sans lui ?