Voyage 2012

Voyage de mémoire, Allemagne, Session 2012.

Je m’appelle Lenaïg, j’ai 15 ans. J’ai fait le Concours de la Résistance et de la Déportation, et j’ai eu l’immense chance de partir en Allemagne, pour ce voyage de mémoire. Un groupe de 18 jeunes, et de 9 « aînés », qui en 10 jours, sont devenus une grande famille. Présentation :

Les jeunes :
Kévin CARBOU, Audrey MAINSANT, Marie ZACCANTI, Lenaïg GUILLERME, Paul PETIT, Margaux BEN AYOUN, Indira DONNELLIER, Myriam LE BIHAN, Léa NAVARRO, Olivia DEGOND, Manon RAAB, Léa MONTEGUT; Charlène MARQUEYSSAT,
Zélie BOURGEOT, Phillipe MALES, Auguste COURTIN, François ROUQUETTE, Chloé SCHAAK.

Les aînés:
Robert CARRIERE : Ancien déporté de Buchenwald et de Dora, homme à l’immense courage, et immédiatement sympathique. Il raconte et dépeint l’horreur des camps avec une grande force dans le regard, se tient plus droit que nous tous, et nous en dit le plus possible. Admirable, sincèrement. Plein d’humour, avec toujours une petite anecdote amusante à raconter, il a été le pilier de ce voyage.

Nicole CARRIERE : Épouse de Robert, une femme au très grand cœur, la gentillesse incarnée. Incapable de faire une seule visite sans noter chaque détail, en sténographie, dans son carnet dont elle ne se sépare jamais. Très réconfortante quand il faut l’être, elle a été l’âme maternelle du voyage.

Guillaume AGULLO : Directeur du Musée de la Résistance et de la Déportation, excellent pédagogue, et encyclopédie vivante sur tout ce qui touche à la Résistance, et à la Déportation, mais aussi en terme de blagues (salaces ou pas), de chansons paillardes et de moqueries gentilles sur la Bretagne, ou les remarques de Chloé.

Geneviève BARUS : Surnommée Gene, l’organisatrice hors-pair du voyage. Ses commentaires dans le bus étaient toujours bienvenus, parfois drôles, mais à chaque fois interessants. Son sourire permanant faisait toujours plaisir, et elle savait remonter le moral.

Michèle COURTIN : Du même nom qu’Auguste mais « aucun lien de parenté, même si entre Courtin on se comprend ». Représentante de l’Education Nationale, très engagée dans l’Histoire de la Déportation, c’est une femme très attachante, pleine d’humour et compréhensive. Son très beau discours de la dernière soirée m’a vraiment marqué.

Françoise : Représentante du Conseil Général, Françoise est une femme remarquable, qui sait aider, juste en parlant. Elle aussi nous a fait un discours à la dernière soirée, que j’ai trouvé tout aussi touchant que celui de Michèle. Elle m’a transmis ses larmes, mais aussi tellement de réconfort.

Sonia : Professeur d’histoire-géographie au Lycée Victor Hugo de Colomiers, elle connait l’histoire sur le bout des doigts. Et pourtant. Elle n’était pas plus préparée que nous à ce choc. Sensible, mais très forte, j’ai tout de suite accroché à sa personnalité.

Guy : Instituteur à la retraite, il voulait vraiment faire ce voyage. Le voir déambuler à son gré dans les musées, ne suivant pas vraiment le groupe, nous amusait. Je me souviendrai de ce petit grain de folie qui faisait du bien à tout le monde.

Pierrot : Admirable chauffeur du bus Fram, il a su nous transporter tout en douceur, même au milieu des virages, des petites rues ou en cas d’embouteillage comme on en avait jamais vu. Très gentil, toujours prêt à rendre service, il a tout de suite eu notre confiance. Pierrot, un grand bravo.

Devenir plus proches les uns que les autres, devenir une famille, se créer des souvenirs qu’on oubliera jamais, passer des fous rires aux larmes destructrices, mais qui font tellement de bien. En 10 jours, je ne pensais même pas que c’était possible.

-La vie aura finalement pris le dessus, puisque quelqu’un revient, et parle.-
Charlotte DELBO, déportée à Ravesbrück.
Photo : Le groupe devant l’Ambassade de France, à Berlin.