Quelques aînés

L’ important dans un voyage, c’est aussi les personnes « adultes » (que les guillemets sont subjectifs !) qui encadrent (ou cadrent tout court.)
C’est pourquoi une petite liste est aussi nécessaire pour présenter nos aînés.

Guy MARTY : Monsieur d’une importance capitale, ancien déporté à la parole précieuse, à l’humour certain et à la vivacité que l’on souhaite éternelle.
Robert CARRIERE : Grand homme également, ancien déporté de Dora témoignant depuis quelques années et cherchant à rattraper à sa manière le temps perdu. Homme marquant par sa manière de parler que l’on souhaite avoir toujours auprès de nous.
Nicole CARRIERE : Épouse de Robert, femme absolument adorable doté d’un stylo ravageur, collectionneuse de prospectus. La rumeur dirait même qu’elle pourrait ouvrir une bibliothèque.
Marie-Christine LAFFORGUE : Vice-présidente du Conseil-Général et surtout, militante convaincue au débroussaillage très convainquant.
Guillaume AGULLO : Conservateur au musée de la résistance de Toulouse, jury officiel du Cruchocontest, palme d’or de l’humour le plus raffiné et président de l’association : « Les gens sont naïfs, profitons-en. »
Suzanne AGULLO : Prof d’histoire et épouse de Guillaume ; seule personne humainement capable de le cerner et doté d’une poigne à faire plier un certain Fabien.
Virginie FAURE : Membre du musée de la Résistance à Toulouse, un peu notre maman à tous, toujours là pour tout le monde et qu’on aime. Oh oui, « Mon fiiiiiils! »
Jacqueline et Emilie FERRASSE : Descendantes de Maurice Fonvieille venues honorer leur ancêtre décédé au Kommando de Gusen. Vouent une adoration à un certain Booz.
Annie BOURGUIGNON : Accompagnatrice inestimable d’une ponctualité et d’une rigueur défiant toute agence de voyage. Rien ne serait pareil sans elle.
Annick GOURAUD : Amie de très longue date d’Annie, fidèle accompagnatrice et soutien du voyage.
Jonathan CAKMAK, ou Giovanni : Conducteur de bus italien à l’agilité impressionnante, au coup de volant inimitable et aux tours de magie torturant l’esprit pendant la nuit. Digne propriétaire de Joli-Coeur.
Joli-Coeur : Bus verdié VIP orné de coeurs et aimé de tous.
Guillaume BOUSSARD * : Caméraman tatoué et perchman durant une soirée, doté d’orteils fripés aux ails et fines herbes. Éleveur de chien à ses heures perdues n’hésitant pas à s’intégrer chez les Schleu à l’aide de paroles douteuses et accent germanique. Il peut vous recevoir, il est propre sur lui. Pour faciliter la compréhension, Guillaume sera nommé ici « Will »
 Sylvain BOURJAC : Cameraman n’hésitant pas à occire chaque personne téméraire s’approchant un peu trop près de sa caméra; jeune pongiste fougueux dépendant de sa casquette noire et membre supposé du groupe « J’aime les fiacres et je l’assume. » Euh Ha !

Photo : Nicole, Marie-Christine, Robert, Guy, Emilie : 29.08.09, Club Med de Pompadour

Il était une fois au Conseil Général….

Sujet du concours 2009 :

LES ENFANTS ET LES ADOLESCENTS DANS LE SYSTEME CONCENTRATIONNAIRE NAZI.


Pour la liste des Lauréats en Haute-Garonne :
Première catégorie : classes de tous les lycées – réalisation d’ un devoir individuel en classe portant sur le sujet académique – durée 3 h :

1 ère : Coline GANDOL
2ème : Pauline ALESSANDRA & Gaëtan BELIN

Quatrième catégorie : classes de troisième – rédaction d’un devoir individuel en classe, portant sur le sujet académique – durée : 2 h

1 ère : Laure PESQUET
2èmes : Hugo COLL PETIT & Julia DAYON
4èmes : Célia PELI , Yohan LY, Philippe MALES
7èmes : Marie DELON, Julie RIGAL, Maxime RUFFEL , Xavier TAURAN, Justine MOUQUET, Camille PAGNI

N’oublions pas Charlotte, Alice, Sabrina et Fabien (lauréat au concours collectif avec Gaétan).

NB : Les jeunes en gras sont ceux partis au voyage.
Photo : Remise des prix au Conseil Général : mi-juin 2009

En guise d’introduction

Amis internautes,

Amis curieux, amis voyageurs ou amis tout simplement, je vous souhaite la bienvenue sur le blog consacré au voyage des lauréats du concours de la résistance et de la déportation 2009, de Haute-Garonne.
Vous trouverez à travers ces pages des photos, des poèmes, des témoignages, des phrases cultes et surtout, un résumé de ce que fut ce périple à travers les quelques notes que j’ai prises le soir, pendant 10 jours et que je vais retranscrire ici.

J’ai toujours pensé qu’un blog était un moyen de communication utile pour nous : il peut représenter notre génération en donnant un tout nouveau visage à la vision des ados collés à leur nouvelle technologie. C’est le début de notre travail de mémoire.

Maintenant, il est l’heure de remonter dans notre avion ROISSY-VIENNE et de goûter à nouveau les délices d’un retour dans les terres autrichiennes.

Pauline

 

 

 

NB : Concernant le titre du blog, vous aurez reconnu un passage du Chant des Marais :

Mais un jour dans notre vie
Le printemps refleurira
Libre alors, ô ma patrie
Je dirai: Tu es à moi.